Blogue

 

Mythes et réalités de l’épilation au laser :

 

Depuis de nombreuses années, l’épilation au laser s’est démocratisée. Quels sont les risques, et les  avantages d’une telle méthode.

Peut-on réellement dire que cette méthode est définitive ?

Malheureusement non. Elle permet de réduire incontestablement le nombre de poils (d'environ80%à 90% de diminution) et leur diamètre, mais même à la fin des séances, et selon la pilosité de chacun, quelques petits poils décolorés et très fins peuvent demeurer. Nous recommanderons alors aux clients qui le souhaitent de se tourner vers l’électrolyse ou la microtrolyse.

 L'épilation au laser est-elle douloureuse?

Oui et non. La tolérance de chaque personne est très différente et peut même être différente d’une région à une autre chez une même personne. Lors d’une séance, la sensation s'apparente à un petit pincement ou à une chaleur légère qui reste tout à fait tolérable. Il est  par contre fortement déconseillé de mettre une crème anesthésiante (analgésique)pour les personnes très sensibles,  car la crème risquerait de fausser les réactions et les sensations sur lesquelles nous nous basons pour régler de façons optimales notre machine.

 Faut-il prendre des précautions particulières avant de commencer une séance?

Absolument. Il est impératif d’éviter toute exposition au soleil deux à trois semaines avant la séance, ainsi que les cabines de bronzage et l’application d’autobronzant car le laser risquerait de ne pas faire la différence entre la couleur du poil et la couleur de la peau (si celle-ci devait être plus foncée) et des risques de brûlures pourraient être encourus ! L'hiver est  donc la période idéale pour commencer ou recommencer vos traitements !

 L'épilation au laser est-elle la même pour tous les types de peaux?

Absolument pas ! Les peaux foncées ou noir ne peuvent être traités qu’avec certains laser car les risques de brûlures sont très élevés ainsi que les changements de coloration. C'est pour cela qu'il est primordiale de faire une consultation au préalable et de s’assurer de se faire faire ce genre de technologies dans des centres où les techniciennes sont parfaitement formées (diplôme à l’appui), afin qu'elles puissent régler le laser et adapter la séance selon le type de peau de chacun.

 L'épilation au laser et les poils incarnés…

C’est la solution par excellence, car le laser photo coagule le poil en profondeur et à l'intérieur de la peau. Une fois que le poil est détruit, les résidus vont être expulsés par le corps, ce qui permet d'éviter que le poil ne repousse sous l'épiderme.

Y-a-t-il des contre-indications à l'épilation au laser?

Bien sur, comme toutes technologies, les personnes ayant eu un cancer de la peau, une cicatrice récente,  un tatouage, une grossesse ou même la prise de certains médicaments dits photo sensibilisants. La technicienne devra avoir au préalable fait une consultation et s’assurer de l’état de santé du client. Elle devra au besoin (tatouage) contourner cette zone sensible pour ne pas l'atteindre avec le laser et éviter des réactions anormales. Tout changement de l’état de santé ou la prise de médicaments devront être spécifiés à votre technicienne avant le début de la séance.

A partir de quel âge Peut-on faire une épilation au laser?

Il est fortement recommandé d'attendre que le niveau d’hormones soit stable. Chez les adolescents dont la puberté n’est pas finie (environ 16-17 ans), l'épilation au laser n'a pas réellement d'intérêt, car le risque est de devoir recommencer ultérieurement.